Il y a quelques semaines (ou mois, plus exactement), j’ai lu un article sur le site Tales of Tea, qui présentait une application pour garder une trace des livres lus ou non. Suite à une petite discussion, j’ai promis de vous présenter mon carnet de lectures.

Pourquoi un carnet de lectures ?

J’aime beaucoup les carnets, probablement trop. J’en ai un certain nombre en cours, qu’ils soient pour noter mes rêves, pour conserver mes idées d’histoires, pour m’organiser, pour faire un suivi de mon écriture, pour du jeu de rôle, et j’en passe.

Le carnet de lectures est le petit dernier de ma collection.

Je me suis fait la réflexion que j’avais un petit souci de mémoire. J’ai du mal à me souvenir de ce que j’ai lu, je me souviens plus aisément de ce que j’en ai pensé ou de ce que j’ai ressenti. Cela peut être gênant lorsque, dans certaines conversations, on me demande quel roman je conseillerais et que je n’arrive à prononcer ni titre, ni nom de l’auteur, ni résumé potable. Par exemple, il m’est arrivé de pointer du doigt un des romans d’une de mes autrices préférées en disant « Ah oui, celui-là je l’ai beaucoup aimé, je te le recommande… ou… peut-être que je confonds ? »

Autre élément fâcheux de mon existence : ma bibliothèque n’est ni extensible, ni infinie. Il arrive que je sois obligée de donner ou de revendre des livres. Croyez-moi, c’est encore plus simple pour moi d’oublier une histoire quand je ne l’ai pas devant les yeux.

Je me suis donc dit que j’allais combattre mes trous de mémoire en utilisant ma technique pour mieux me souvenir des choses : en écrivant.

Comment ai-je organisé mon carnet ?

Tout d’abord, j’ai pris un joli carnet encore inutilisé dans ma pile de carnets. J’ai choisi un carnet Esteren (qui est un excellent jeu de rôle que j’aime beaucoup maîtriser), parce qu’il est joli et que c’est une excellente raison de choisir un carnet.

J’ai ajouté une page de garde qui est un bon résumé de mon existence.

Tadam !

Puis j’ai débuté ce carnet avec une critique du livre qui a été un déclic :

J’ai commencé avec « M Train » de Patti Smith

En règle générale, j’accorde une page à chaque lecture, que ce soit un roman, un essai, une BD, un recueil… Sur cette page, j’y inscris :

  • Le titre
  • L’autrice / l’auteur. J’annonce si le livre est dédicacé
  • La traductrice / le traducteur (si applicable)
  • Si c’est un recueil, je note qui en a eu l’idée
  • Un extrait du texte qui m’a touchée (sauf si ce n’est pas parlant, ou si je n’ai pas aimé)
  • Un ou plusieurs paragraphes pour en faire une critique, sur le fond et/ou sur la forme, ou sur mes ressentis… C’est assez libre, j’essaye de faire ça juste après avoir terminé le texte, pour que ce soit une impression à chaud
  • Enfin, un résumé de mon avis en une ou deux phrases maximum

 

Les seuls marqueurs de temps que j’utilise sont les mois. J’ai décidé de les noter pour deux raisons : je vois quelles sont les périodes où je lis beaucoup (quand je travaille, puisque j’ai beaucoup de transports) et je peux comparer mes avis à la façon dont je me sens (est-ce que ma sensibilité à ce que je lis dépend de mon humeur ?).

À vous !

Si l’idée vous intéresse, c’est bien évidemment à adapter selon vos envies. Mon carnet de lectures est bien moins complet qu’une application comme celle présentée sur Tales of Tea. Mais j’aime beaucoup me poser avec un stylo après mes lectures, et réfléchir à ce que j’ai ressenti. Prenez l’outil qui vous convient le mieux !

Et si vous utilisez un carnet de lectures, je suis curieuse de savoir ce que vous y mettez dedans. N’hésitez pas à m’en parler en commentaires, sur Twitter ou sur Facebook !